Cosfibel Group : Nomination de la nouvelle CEO

 


Marie SERMADIRAS, 32 ans, a été nommée CEO de l’ensemble des filiales opérationnelles du Groupe COSFIBEL le 3 janvier 2022. Marie SERMADIRAS avait rejoint le groupe Cosfibel en Mai 2021 dans l’optique de prendre les rênes opérationnelles de la société. Elle y occupait les fonctions d’Executive Vice President depuis cette date. Marie SERMADIRAS rapportera à l’Executive Chairman de COSFIBEL, Alain CHEVASSUS, fondateur du Groupe en 2001 et actionnaire majoritaire depuis lors. Le Groupe COSFIBEL atteindra en 2021 un chiffre d’affaires voisin de 85 Millions de $ US, un niveau légèrement supérieur à 2019. Le chiffre d’affaires attendu en 2022 est de 100 Millions de Dollars, sur les marchés à trèsforte Valeur Ajoutée des Cosmétiques, W&S et Fine Food.

La mission principale de Marie SERMADIRAS sera d’assurer une croissance rentable et soutenable afin de permettre à COSFIBEL le passage du stade de PME à celui d’ETI. Cette croissance sera à la fois organique et fondée sur des acquisitions dans des niches complémentaires aux segments existants.

 

En dehors du Chairman et du CEO, les deux autres dirigeants qui rapporteront à Marie SERMADIRAS sont confirmés dans leur appartenance au COMEX, à savoir :

  • Stanislas PERONNET, DGA à qui est confié également la création d’une direction de l’Innovation et du Développement durable.
  • Natali SPASENIC, CFO Corporate en charge des Finances, de l’Administration et du Contrôle de Gestion.

Alain Chevassus se réjouit de la prise de fonction de Marie Sermadiras à la tête de COSFIBEL : « 3 ans après notre rencontre fortuite, et au cours de nombreux échanges, j’ai été convaincu que l’esprit entrepreneurial de Marie, ses expériences réussies et une grande capacité de travail en équipe constitueraient les atouts-maîtres pour continuer et développer l’aventure COSFIBEL. Je suis particulièrement fier que cette passation de pouvoir se fasse à à une jeune femme de 32 ans parfaitement capable de faire face aux enjeux nouveaux aux plans économique et sociétal à la satisfaction des clients, des équipes et des actionnaires ». Marie Sermadiras déclare : « Je suis absolument ravie qu’Alain Chevassus m’ait accordé sa confiance pour lui succéder à la direction générale du groupe Cosfibel. Je suis heureuse de voir combien nous avons tous les atouts en main pour ouvrir un second chapitre pour Cosfibel, en particulier grâce à des équipes expertes et passionnées, une culture d’entreprise forte et bienveillante et des fondations saines et prometteuses »

A propos de Cosfibel

Depuis près de vingt ans, le groupe Cosfibel est l’un des leaders européens de l’industrie du packaging de luxe, du merchandising et de l’objet promotionnel sur-mesure. Ses équipes repoussent les limites de la créativité pour imaginer des concepts toujours plus innovants et cultivent la proximité et l’échange pour mieux comprendre les besoins des clients. Le groupe investit constamment dans son expertise technique multi-matériaux pour offrir des solutions uniques sur le marché, sous plusieurs marques commerciales : Cosfibel Premium, Shopluxe, BoîteAlu, MMB, Cartec, Grumbe, Laser et Packfactory. 

A propos de Marie Sermadiras

Diplômée d’HEC cum laude, Marie Sermadiras crée son entreprise – Treatwell – à l’âge de 22 ans. Treatwell devient rapidement la première centrale de réservation de soins de beauté et bien-être en France et est revendue à un groupe coté japonais, Recruit, que Marie Sermadiras accompagnera pendant trois ans. Elle rejoint ensuite le Groupe L’Oréal en tant que Global Chief Digital Officer de la division Cosmétique Active, devenant ainsi la plus jeune personne membre d’un comité de direction au sein du groupe. Elle rejoint Cosfibel en Mai 2021 pour un nouveau défi entrepreneurial, celui de la PME, après trois expériences réussies en start-up, scale-up et grand groupe.

Coffrets Penhaligon’s, un projet conduit par Cosfibel

 

Lors du Noël 2020, Cosfibel a développé un coffret à l’esprit anglais et au décor découpé pour l’eau de Cologne Quercus par Penhaligon’s, célèbre maison de parfums londonienne,

Lancée sur le marché mondial à quelques semaines de Noël, cette édition limitée n’aura pas tardé à s’arracher.
Sur la base d’une carcasse carton de forme simple, base et couvercle, Cosfibel a joué la subtilité d’un décor en découpe contrecollé sur les façades latérales de la boîte représentant un camion de l’époque. Ces motifs imprimés sont soulignés d’un marquage à chaud et protégés d’un pelliculage mat.

Production durable

En ligne avec le choix du carton, la cale insérée à l’intérieure a été réalisée en RPET transparent à la forme du flacon. Elle est ensuite recouverte d’un papier imprimé de la même teinte.

Cosfibel a joué dans ce développement la minutie des collages réalisés à la main et la protection des structures à chaque étape, de la création à la logistique.

Cosfibel Premium remporte le « Prix Formes De Luxe 2020 » pour l’édition limitée Paco Rabanne Invictus

 

Pour réaliser ce coffret en forme de ballon de foot en étain, Cosfibel Premium a « poussé les limites » de la résistance du métal et développé un outillage spécifique.
Il a nécessité près de 10 opérations de production successives, de l’étirement et du façonnage à l’embossage qui imite les points de cuir d’un ballon. Le nom et le logo de la marque sont débosselés, tandis que les informations complémentaires sont sérigraphiées en noir et blanc.

Ce qui est innovant

Les opérations de production complexes nécessaires pour créer la forme de ballon de football du coffret.

Ce qui est vert

Le choix de l’étain pour le coffret, pour sa dimension recyclable.

Ce que le jury a dit

« Un coffret en étain entièrement recyclable sans aucun composant en plastique, bravo ! Les « coutures » conçues pour ressembler au cuir et reproduites sur la surface métallique sont particulièrement bien exécutées. Même si la forme n’encourage pas forcément la réutilisation, le coffret est facilement recyclable. »

Le président de Cosfibel plaide en faveur de l’émergence des entreprises de taille moyenne comme fournisseurs des marques mondiales.

Alain Chevassus apprécie la valeur réelle du plan de relance de 100 milliards d’euros présenté par le Premier ministre Jean Castex jeudi 3 septembre 2021. A commencer par les mesures de soutien aux entreprises pour les aider dans la « transition numérique ».

Selon le président de Cosfibel – spécialiste du packaging de luxe et des objets promotionnels dont le chiffre d’affaires s’élève à 83 millions de dollars en 2019 – seules des capacités informatiques puissantes peuvent permettre aujourd’hui à un fournisseur de répondre aux demandes de plus en plus complexes des grandes marques de luxe présentes dans le monde entier. Ces complexités sont multiples.

Tout d’abord, en termes d’offre, le lancement d’un produit de luxe implique bon nombre d’éléments différents : sacs d’achat, boîtes-cadeaux comprenant des trousses de maquillage, rubans et autres goodies…

Deuxièmement, en termes de géographie, les marques mondiales adaptent leur offre aux différents marchés en fonction de la langue et des habitudes de consommation.

Troisièmement, en termes de lignes de produits, une seule commande peut comprendre une centaine d’unités pour une boîte et des centaines de milliers de sacs.

Quatrièmement, en termes de production, il est difficile pour les fournisseurs de posséder toutes les machines nécessaires à la fabrication et à la décoration tout en restant compétitifs.

Enfin, en termes de matériaux. Sur ce sujet, Alain Chevassus est particulièrement tranchant, se disant scandalisé par le « plastic bashing », et parlant avec force des « vertus exemplaires du rPET, ou polyéthylène téréphtalate recyclé ».

Un savoir-faire fédérateur

Fidèle à ses convictions, Alain Chevassus a fait du « make and trade » la pierre angulaire d’un groupe construit comme une fédération de compétences complémentaires. Ainsi, un accord exclusif avec La Soie permet de proposer une offre dans le domaine du textile tandis qu’un partenariat avec HPC renforce l’offre d’emballages en plastique injecté de l’entreprise.

Le groupe a conclu un accord similaire avec Tendero pour ses productions carton et avec les Tissages De Charlieu dans le domaine du textile. « Nous fabriquons et nous nous approvisionnons en fonction de nos besoins « . Gérés par un Chief Digital Officer (CDO), nos outils informatiques sont essentiels pour coordonner précisément les commandes, la production et les livraisons.

BPouvoir optimiser un conteneur en cours d’expédition depuis la Chine en fait partie. Pour gérer les flux de produits, nos chefs de projet sont des généralistes qui s’appuient sur les compétences de spécialistes aux connaissances parfois très techniques et essentielles » explique Chevassus, qui croit fermement à l’émergence d’entreprises moyennes multi-spécialistes. « La valeur d’une entreprise est liée à la stabilité de ses équipes et à leur expertise », affirme-t-il.

Le dirigeant est toujours à l’affût d’acquisitions ciblées afin d’atteindre une « masse critique ». Il faut être assez grand pour évoluer sur les marchés mondiaux, mais pas trop grand pour rester flexible face aux géants du luxe, avec une combinaison intelligente de savoir-faire humain et de nouvelles technologies.

Des partenaires solides

Très différente des marges traditionnelles des produits de consommation, la valeur ajoutée d’un emballage de luxe est très élevée.

« L’analogie avec l’industrie automobile est très pertinente. Les grandes marques sont des spécialistes de l’assemblage, et les fabricants d’emballages sont des équipementiers qui fournissent des pièces complètes semi-assemblées. Il est vital pour les marques de pouvoir compter sur des partenaires solides, capables d’innover tout en sachant gérer l’impondérable », observe-t-il.

Cosfibel gère 20 bureaux dans le monde, appelés « réseaux urbains ». « Il n’est jamais facile de prévoir si un produit aura du succès. Il est parfois nécessaire de livrer en urgence des réapprovisionnements en Asie parce qu’une promotion a été particulièrement réussie. Seule une organisation de premier ordre peut le faire », explique Alain Chevassus. Il compte bien « ne pas perdre d’argent sans perdre son âme ».

La pandémie de COVID-19 a-t-elle rebattu les cartes ? Alain Chevassus se veut prudent, mais, en fin connaisseur des stratégies de ses clients, il imagine une restructuration du marché qui verra des acteurs généralistes diversifiés absorber des spécialistes déstabilisés par le déclin brutal de segments comme le travel retail.

Yves Saint Laurent dévoile une Collection 100% carton développée par Cosfibel

Cosfibel relève le défi d’un packaging eco-design avec une collection 100% carton imaginée sur mesure pour Yves Saint Laurent.
Yves Saint Laurent a confié à Cosfibel la création de cinq coffrets avec un cahier des charges très précis : des packagings eco-friendly et premium entièrement réalisés en carton, y compris le plateau breveté. Ces coffrets sont destinés à contenir une sélection des produits de soin, de maquillage et de parfum emblématiques de la marque dans des mini-formats.

Un packaging eco-friendly durable ou rien

Aucune concession ne devait être faite, Yves Saint Laurent ayant demandé une collection à la fois premium et écologique.

Construits autour d’un cadre rigide recouvert de papier Brossulin imprimé en noir mat, ces coffrets marquent l’émergence d’un nouveau concept de plateaux en carton, développé et breveté par Cosfibel. Ces plateaux profonds intègrent des formes découpées et se clipsent dans leur logement grâce à un système de fentes. Elles sont ensuite recouvertes du même papier, parfaitement adapté aux produits, garantissant une structure aussi solide qu’un équivalent conçu en plastique.

Une combinaison parfaite de praticité et d’esthétique

Déclinée en cinq formats différents, cette nouvelle génération de coffret véhicule les codes premium caractéristiques de la marque tout en répondant au challenge d’un éco-packaging durable. Les coffrets dévoilent diverses combinaisons de produits, dont une pochette de voyage dédiée à la ligne de soins Or Rouge et une série de huit mini rouges à lèvres cachés dans des tiroirs. Ces coffrets particulièrement sophistiqués ont nécessité des finitions précises à la main.

Ils sont également dotés d’une astucieuse fermeture à rabat qui maintient le couvercle en place sans l’aide d’aimants. Quant à leur décor, le célèbre logo dessiné par Cassandre est soit frappé à chaud, soit réalisé en métal doré, appliqué à la main pour un bel effet 3D.

Chez Cosfibel Premium, nous plaçons l’environnement au cœur de notre démarche. Dans cette optique, nous avons développé une gamme de solutions d’«éco-packaging» personnalisables pour tous vos projets. Cette collection de cinq boîtes éco-conçues s’articule autour de trois thèmes.

 

Extra Normal

Inspiré par la poésie de la vie quotidienne, ce thème simple et joyeux joue avec de douces couleurs pastel pour dévoiler une créativité toute en finesse. Positives et spontanées, ces couleurs insouciantes se détournent de la mise en scène de soi exacerbée par les réseaux sociaux. Leur fantaisie innocente recolore tout environnement, faisant de chaque jour une expérience exceptionnelle.

Simplicité, naturel et bienveillance sont les maîtres-mots de cette collection alliant la force de la simplicité à la douceur de ses tons pastels

Révélation

Inspiré par l’Asie du Sud-Est, plus particulièrement par l’artisanat et les motifs tribaux indiens, cette ligne de packaging premium propose une palette de couleurs discrètes. Ces tons sobres et élégants offrent une puissante résonance à la fantaisie des formes déployées.
Tissant des liens entre les civilisations, ces créations proposent une évasion vers l’inconnu et nous embarquent à la découverte de nouveaux modes de vie.

Puisée dans l’histoire interculturelle d’une région préservée du grand maelström de la mondialisation, cette gamme se tourne résolument vers l’autre, véhiculant des valeurs de tolérance, de partage et d’ouverture d’esprit.

Vibration

Flashy, joyeuse et kitch, cette ligne joue avec des motifs audacieux et colorés entremêlés d’animaux fantastiques. Débordant de fantaisie, de joie et d’enthousiasme, le rythme de ce thème emporte tout sur son passage. Flashy, street-style, pop et kitsch : les esthétiques s’entrechoquent et se heurtent pour brouiller les codes habituels et proposer un univers urbain radicalement novateur.

 

Delicatessence

La douceur de ce thème sublime le quotidien avec des traits fins et des couleurs chantantes. A milles lieues des mauvaises ondes et des tensions d’un monde saturé de fake news, ces packagings chargés d’émotions ont vocation à ménager nos sensibilités.

Une ligne pensée pour apaiser le corps et l’âme avec des matières douces et moelleuses qui nous réconfortent, tout en préservant notre planète.

Audace

Cette gamme aux volumes imposants et aux lignes acérées revendique le désir d’avoir un impact sur notre époque. Derrière les orientations esthétiques se cache l’inventivité des couleurs, des formes et des attitudes qui remodèlent l’idée que nous nous faisons de l’élégance dans un esprit contemporain.

L’autre monde

Alors qu’un nouveau Big Bang climatique ou technologique est considéré comme une possibilité dans la prochaine décennie, « L’autre Monde » dévoile l’imaginaire des premiers grands explorateurs et s’aventure à concevoir l’idée d’un monde post-technologique. Son esprit survivaliste s’inspire des innovations ingénieuses dont ont fait preuve les premiers humains, mettant en valeur l’artisanat et le lien entre la nature et la main de l’homme.

Parade

Parade est la collection des derniers hédonistes, ceux qui ont besoin de leur dose d’émerveillement quotidienne et veulent vivre chaque instant comme si c’était le dernier. Ces épicuriens qui portent haut les couleurs de l’opulence et le revendiquent avec humour et impertinence.

Drapé dans l’opulence et la splendeur, cet esprit festif se moque des appels à l’austérité, se rebelle contre le minimalisme et milite pour un hédonisme décomplexé… en totale opposition aux messages alarmistes. On y retrouve logiquement des matériaux de prestige et des couleurs à l’aura luxueuse.